Circuit Laos-Cambodge
Douceur laotienne et splendeur angkorienne
Accompagné par Anne-Marie ou Juwana Wirja

De plaines riantes en collines ondulantes, de fleuves épanouis en rizières étincelantes, le Laos préserve sa sérénité et maintient sa douce identité. Le temps ne semble l’atteindre, naviguant entre songes et éclats de lucidité.
Luang Prabang est le reflet de « l’âme laotienne ». La belle endormie miroite de l’or de ses temples graciles enroulés autour du Mt Phousi, le centre cosmique de la cité. On se plaît à flâner dans la vieille ville où architectures coloniale et bouddhique s’entremêlent. Ventiane semble plus réservée dans son charme suranné où fleurissent délicats monastères et élégantes pagodes.
Au fil de l’eau le Laos trouve son unité, entraîné par les flots tantôt paisibles tantôt tourmentés du Mékong, la « Mère des Eaux ». Au Sud du pays, dans un affolement bien passager, il trébuche et culbute en de jolies chutes. Poursuivant son chemin nonchalant au Cambodge, il a tissé un passé commun à ces deux pays que seule l’histoire récente a séparé.

Sur ses berges et dans sa vaste cuvette allait fleurir l’une des civilisations les plus raffinées de ce monde, issue du génie des souverains angkoriens. Les mots sont bien insipides pour évoquer une telle apothéose de la pensée, l’expression du lien secret reliant les hommes aux dieux, tout comme l’expertise et la passion des maîtres d’œuvres encouragés par une cour brillante.
Le temps a ses caprices et les vicissitudes de la politique n’épargnèrent pas le peuple cambodgien. Ces jours douloureux transparaissent encore mais la soif de vivre n’en est que plus grande. Elle guidera nos rencontres de sourires en questions, de surprises en réponses.





Ceci vous séduit? Contactez-nous pour connaître les conditions
Préparez votre voyage en lisant les
“informations pratiques”.