Voyages en Indonésie
De pas en pas aux Petites Iles de la Sonde

Une myriade d’îles se disperse vers l’Orient de l’Indonésie… Plus vraiment malaises, presque mélanésiennes, ici se devinent les croyances autochtones perçant sous un christianisme officiel. A l’originalité de l’habitat répondent des paysages tour à tour arides ou luxuriants, dominés par de majestueux volcans, alors que lagons et îlots paradisiaques parcourent la ligne d’horizon. Et au détour d’un chemin, les varans de Komodo, monstres préhistoriques, vous attendent…


Pourquoi partir avec nous ?

Parce que nous avons 25 ans d’expérience professionnelle, que notre couple allie la rigueur de l’Occident à la fantaisie de l’Asie pour vous apporter tous les ingrédients du voyage réussi. Car cela ne s’improvise pas, contrairement à ce que l’on affirme parfois :
    « Nous avons un itinéraire et nous verrons sur place… », c’est souvent une perte de temps, de la fatigue stérile et finalement un coût.
    « Nous faisons plus de rencontres en partant seuls ». Sous condition de parler couramment la langue du cru dans ces pays où anglais et français sont finalement peu usités. Nos guides locaux ou nous-mêmes sommes les passerelles aux rencontres et à la compréhension.
    Nos correspondants ont pignon sur rue, sont des gens fiables permettant l’obtention des permis, billets d’avion, voitures en bon état, chauffeurs fiables etc. .. ce qui n’est pas si simple.
 

Programme (les lieux que vous visiterez sont mentionnés en caractères gras)

Jour 1 : Denpasar – Tambolaka - Waikabuak (ou Denpasar – Waingapu - Waikabubak) – (ILE DE SUMBA)
Début des services à Sumba, suite à votre vol au départ de Denpasar (ou toute autre ville).
Extérieure à la ceinture de feu du Pacifique, ne bénéficiant d’aucune retombée volcanique, Sumba apparaît étonnamment aride, hantée de-ci de-là par ses troupeaux de zébus et de buffles. Telle est la première vision qui s’imposera entre l’aéroport de Tambolaka et Waikabubak alors que dans le lointain les maisons des nobles, aux hauts toits coniques, captivent le regard. Elles couronnent les éminences alors que le petit peuple vit à leurs pieds. Un souffle médiéval parcourt la région … Nuit à l’hôtel Manandang (simple) ou similaire.
NB : Selon les rotations de l’aérien, impossibles à prédéterminer, le vol atterrira dans la partie Ouest de Sumba (Tambolaka) ou à l’Est (Waingapu). Dans ce deuxième cas, vous prendriez tout de suite la route pour atteindre Waikabubak dans la soirée (voir descriptif jour 3).

Jour 2 : Région de Waikabubak – (ILE DE SUMBA)
A pied et en minibus, vous sillonnerez la région de Waikabubak à la recherche des Wanokalada, villages de la noblesse et des propriétaires terriens, juchés sur des collines appareillées. Etirées sur la cime, deux rangées de maisons se regardent tandis que l’esplanade centrale est occupée par les reti, tombes mégalithiques et lieux de dévotion décorés. Les maisons, dites uma, sont tripartites à l’image du monde et séduisent par la hauteur de leur toiture. Dans ces vastes galetas résident les ancêtres déifiés, élégamment façonnés en deux statues dressées sur le pinacle de la uma. Nuit à l’hôtel Manandang (simple) ou similaire.
NB : Les noms des villages ne sont pas cités, laissant libre cours à l’improvisation, en fonction d’éventuelles fêtes funéraires offrant un rituel d’un autre temps.

Jour 3 : Waikabubak – Waingapu – (ILE DE SUMBA)
Cette traversée de l’île vous permettra d’entrer dans la réalité quotidienne des Sumbanais. A Anakalang, le cœur historique de Sumba d’où le plus puissant des clans serait issu, de magnifiques reti immortalisent les ancêtres sur les penji, sorte de proue à l’avant des tombes qui elles-mêmes sont associées au bateau conduisant l’âme vers l’au-delà. Dans l’après-midi, à votre arrivée à Waingapu, vous ne manquerez pas un autre aspect de la culture sumbanaise, le magnifique artisanat des ikat. Il s’agit d’une technique particulière de teinture et de graphisme produisant de somptueux tissus coutumiers, servant de vêtement comme de linceul. Nuit à l’hôtel Elvin (simple) ou similaire.

Jour 4 : Waingapu / Maumere – (Ile de FLORES)
Un dernier regard sur Sumba vous conduira à Rende, région possédant un style propre pour ce qui est l’ikat et un art funéraire particulièrement riche.
D’un coup d’aile vous voici à Maumere où vous passerez la fin de l’après midi à vous détendre, en bord de mer, à l’hôtel Sea World Club. Nuit.

Jour 5 : Maumere – Moni (Ile de FLORES)
Maumere, la plus grande ville de l’île et capitale de l’ethnie Sikka, fut détruite lors d’un terrible raz-de-marée en 1991. Nouvellement reconstruite, elle est fortement marquée par sa foi et nombreuses sont les églises qui ponctuent le paysage. Plongeant vers le Sud, vous entrerez sur le territoire des Lio dont le toit des maisons rappelle les voiles du bateau légendaire ayant permis à l’ethnie de se rendre à Flores. Comme dans toute société indonésienne traditionnelle, le village est fortifié et dirigé par le chef spirituel et la classe des nobles. Nuit au Bintang Lodge (simple).

Jour 6 : Moni – Mont Kelimutu – Ende – (Ile de FLORES)
Parmi les volcans-mythes de l’Indonésie le Kelimutu tient son rang ! Trois lacs de couleurs différentes occupent les fonds des cratères, variant au fil du temps, du noir au vert, du marron à l’émeraude. Telle est la volonté des ancêtres Lio qui y résident et c’est ainsi qu’il est devenu la montagne sacrée de l’ethnie. C’est au cœur de cette région que vous gagnerez Ende, en admirant les paysages qui ont fait la célébrité de l’Indonésie, ses rizières, ses forêts et champs cultivés minutieusement. Nuit à l’hôtel Grand Wisata.
NB : Le climat autour du Kelimutu étant très changeant, voir le volcan n’est jamais garanti ! Armez-vous de patience ! Aucune difficulté physique majeure puisque l’approche se fait en véhicule.

Jour 7 : Ende – Bajawa – (Ile de FLORES)
De bon matin, vous longerez la côte Sud aussi variée qu’animée : travail de l’ikat aux motifs plus petits ici, étalages de poissons, et ramassage de galets. De couleur bleu-vert, ils sont une source de revenus insoupçonnée, terminant élégamment dans les salles de bains de fortunés indonésiens comme dans les aquariums japonais ! Pénétrant dans les terres, le pays Nagekeo se distingue par ses peo, poteaux fourchus et objets de culte traditionnel. A l’approche de Bajawa, nous voici chez les Ngada dont les signes distinctifs sont les bhaga et ngadu. Les premiers sont des maisonnettes-matrices symbole du clan féminin fondateur, alors que les hommes se retrouveront autour des seconds, à la forme conique, pour vénérer leur ancêtre mâle. Promenade dans les villages avant de poursuivre vers Bajawa. Nuit à l’hôtel Silverin (simple).

Jour 8 : Bajawa – Labuhan Bajo – (Ile de FLORES)
Retrouvant la côte en son Sud, nous côtoierons les gens de l’île de Sawu qui ont migré ici. Spécialistes de l’exploitation du palmier borassus, ils en sont les grimpeurs et exploitent sa sève pour la transformer en sucre ou la distiller en alcool. Incurvant notre parcours vers le Nord et centre de l’île, nous renouons avec la luxuriance équatoriale où la main de l’homme a sculpté de magnifiques rizières en terrasses. C’est ici le domaine de l’ethnie Manggarai qui fut gagnée à la foi catholique après une lutte âpre contre le sultanat de Sumbawa. Ainsi la christianisation fut-elle sans concession aux croyances locales dont les traces sont rares aujourd’hui. Seules demeurent quelques maisons coutumières, à toiture cylindrique, abritant les biens du clan. Arrivée tardive à l’hôtel Puri Sari (bon confort).

Jour 9 : Labuhan Bajo – Rinca – ARCHIPEL DE KOMODO
Une journée en mer, en bateau affrété, pour vagabonder. En quelque deux heures de navigation, vous atteindrez Rinca, petite île de l’Archipel de Komodo permettant d’observer les varans. Redoutables prédateurs carnivores, ils peuvent atteindre les 3 mètres et peser 140 kg. Armés de 60 dents crénelées, ils avalent 3 kg de viande à la minute. Excellents nageurs, ils savent aussi monter aux arbres… A pied, en quelque 3 ou 4 heures de marche, vous parcourrez l’île à la recherche des ces bêtes d’un autre temps, ce qui ne vous empêchera pas d’admirer aussi ses paysages semi-arides. Après-midi de détente, d’île en île, pour nager et admirer les magnifiques fonds marins. Retour à Labuhan Bajo et nuit à l’hôtel Puri Sari (bon confort).

Fin des services

Saison pour voyager : De mai à octobre.



Ceci vous séduit? Contactez-nous pour l’étape suivante
Cliquez ici pour continuer vers
Sulawesi/Célèbes, Java ou
la
Papouasie et Mentawai … si vous vous sentez une âme intrépide.
Préparez votre voyage en lisant les
“informations pratiques”.

R e t o u r